01/04/2007

Isabelle rossignol: F comme garçon

Cliquez pour agrandir

 

Je ne suis pas normale. Nina est ma cousine et ma meilleure amie, mon idole et mon contraire. Dans la famille, tout le monde nous appelle les inséparables. Mais moi, ce n’est pas comme une cousine que je l’aime. Ni comme une amie. J’ai envie de la voir nue, de caresser sa peau à la folie, de me frotter contre elle, de me cacher avec elle. Ça m’a pris le jour du déménagement quand je l’ai serrée dans mes bras, avant de la quitter jusqu’aux prochaines vacances. Je n’ai pas le droit. Je sais que je commets le péché de chair, comme disent les religieuses du collège. Alors j’entre à l’église, et je jure que je ne la toucherai plus. Et puis je recommence. Je suis lourde, mal, idiote, suppliante, amoureuse. Et pas elle.

22:32 Écrit par lezz78 dans roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.